«

»

juin 10

Dans la région d’Ubud

A Bali, nous nous dirigeons directement sur Ubud, la capitale culturelle. Nous passons outre le sud de l’île, station balnéaire sur-développée et dédiée uniquement au tourisme de masse. Notre souhait de partager quelques seaux de vodka-redbull avec des surfeurs australiens à mèches blondes ne sera donc pas exaucé.

Le contraste reste tout de même saisissant avec ce que nous avons connu jusqu’alors en Indonésie. Boutiques de souvenirs, minimart, spa, salons de massage et restaurants occidentaux sont monnaie courante. Mais finalement, après toutes ces pérégrinations, on ne se refuse pas un petit massage à la cool. En revanche, les rapports aux gens, quelque peu détériorés, et les tarifs pratiqués (sauf les massages…) peuvent faire regretter l’authenticité des autres endroits visités précédemment même si cela reste toujours bien moins cher qu’en France.

Le temple Pura Besakih

Avec un scooter à l’appui, on retrouve les joies d’arpenter librement les routes de campagne parsemées de rizières, de petits villages et de temples hindous typiques de l’île dédiés aux trois p’tits cochons : Shiva, Vishnou et Brahma. Ponctuellement, on retrouve des similitudes avec la Thaïlande (non, pas les massages…) ou le Laos dans la foi religieuse, les temples ou l’odeur de l’encens flottant dans l’air.

Les sanctuaires incrustés de Gunung Kawi

Durant la journée, on découvre d’importants temples sacrés et leurs pagodes aux toits multiples, des impressionnants sanctuaires taillés dans une falaise, une forêt peuplée de macaques à fourrure grise et de touristes chinois à appareil longue focale ainsi que la grotte de l’éléphant dont l’entrée prend la forme d’une bouche de démon.

Happy devant la grotte de l'éléphant

Le soir, on profite d’un Happy Hour arrosé de mojito-gingembre avant d’assister à un surprenant spectacle de danses traditionnelles. On succombe aux charmes de la gestuelle précise et élégante, à ceux des visages maquillés et expressifs ainsi qu’aux somptueux costumes.

Danse balinaise

Après avoir renoués avec le doux confort d’une belle chambre propre et s’être requinqués d’une bonne douche chaude, on remonte à présent vers les montagnes du centre de Bali. Il n’y a pas ou peu de transports publics et les compagnies privées, certainement habituées à être payées au prix fort, nous montrent un certain mépris lorsque nous tentons de négocier à des prix plus raisonnables. Quoi qu’il en soit, nous continuons notre route…

6 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Sophie lemaire

    Toujours aussi heureuse de lire votre périple !
    Je pense qu’avec un mojito gingembre je suis capable de vous faire une danse indonésienne sans problème
    Bon sans le charme de la gestuelle mais avec une assurance …très assumée :))
    Je pense à vous
    Profitez un max !!!!!!!!
    Plein de bisous
    Matante Chouffi

    1. reibmag

      Je pense que même avec un lait fraise, tu le ferais quand même !
      Gros bisous Choufi !

  2. Nicole Kocwin

    Bonjour les jeunes
    Mojito pour vous en Asie,rosé de Provence à Golfe pour nous.Trinquons!
    Plein de bises.
    Al et Mum Nicole
    ps:Vive vos photos et vos commentaires!

    1. reibmag

      Santé Mum !! Santé Al !!
      Portons un toast à des milliers de kilomètres !

  3. BhaBaSam

    C’est un peu kitch tout ça!

    1. reibmag

      A peu près autant que tes pompes de cosmonaute argentées, jeune chien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »