«

»

juil 20

Arrivée royale en Nouvelle-Calédonie

Un long trajet. Une longue attente. 48 heures comprenant trois vols (Kuala – Bangkok – Sydney – Nouméa) et 24 heures d’attente dans l’aéroport de Sydney, le temps de dépenser la liasse de dollars, de connaître la rigidité des sièges ainsi que la douceur de la moquette des salles d’attente.

Mais nous y sommes arrivés ! En Nouvelle-Calédonie, la grande Terre des Kanaks et des Caldoches et la grande étape océanienne qui marque le milieu de notre voyage.

Une plage et ses pins colonnaires

Malgré la fraîcheur inhabituelle du temps, nous sommes accueillis chaleureusement dans la maison de Jean-Louis et Véro, les amis des parents de Marie. Une arrivée en fanfare car la ville a même étonnamment organisé un feu d’artifice pour notre arrivée, la veille du 14 juillet…

Surprenante capitale de Nouméa. On s’attendait à une ville plutôt bordélique et sale et c’est bien tout le contraire qu’on a découvert. Une ville propre, boisée, avec un urbanisme contrôlé, des structures sportives à foison et le plus grand lagon du monde en toile de fond. Un endroit idéal pour vivre.

Des traits de lumière sur NouméaLe voyage en Asie a laissé quelques séquelles sur la pesée. On entre désormais dans la catégorie poids plume avec respectivement 5 et 7kg de moins pour Marie et moi.

Mais il y a fort à parier que les côtes de bœuf, côtes d’agneau, crevettes à la plancha, sashimi de thon rouge, saucisse sèche de cerf, humus et mousse au chocolat maison auréolés quotidiennement de ti-punch au vieux rhum et au sucre de canne aromatisé à la vanille locale, devraient nous faire retrouver les kilos perdus.

Crevettes à la plancha de PierreAvant de partir en voiture faire un grand tour de l’île, on se prélasse dans l’eau massante du jacuzzi avec, en tête, les histoires de Jean-Louis qui pourraient faire passer notre voyage d’une année pour une petite sortie dans un parc à thèmes (emprisonnement par les Khmers rouges, esquive des pirates de Sulu en Indonésie,  traversée de la mer des célèbes en compagnie de marins aux moyens archaïques, occupation des îles vierges des Galapagos avant leur protection et leur exploitation touristique, remontée d’un cours d’eau en pirogue dans la jungle de Bornéo, voyage depuis la France jusqu’aux Indes en passant notamment par l’Iran et l’Afghanistan, week-end à Dysneyland… Et j’en passe).

Petit bain dans le jacuzziUn premier crochet par la presqu’île de Lebris nous mène à une tentative infructueuse de pêche à la ligne à bord d’un canoë (Kanak…) où nous tentons désespérément de suivre Damien, le neveu de Jean-Louis, emporté par une touche. Même les crabes de la mangrove, cette dernière étant la pouponnière du lagon, ne se seront pas laissés appâter par les pièges dissimulés à marée basse.

Damien partant pêcher du crabeMême si le temps n’est pas au beau fixe, nous continuons la route entre les massifs montagneux du centre, découvrant la diversité incroyable d’arbres et de plantes composée à 80% d’espèces endémiques, depuis l’emblématique pin colonnaire jusqu’aux fougères arborescentes en passant par les forêts de Niaouli.

Des fougères arborescentesNous passons près de la mine de nickel de Kouaoua et ses gisements de garniérite de couleur verte d’où est extrait l’or vert de Calédonie.

Jean-Louis près d'un gisement de garniériteOn passe notre chemin en esquivant les traces de pneu d’une grève Kanak contre l’impact environnemental de l’exploitation des mines.

Mieux vaut un pneu qu'un moine...La seconde escale nocturne à Poindimié nous permet d’apprécier la faune locale du dortoir, privatisé pour l’occasion.

Araignée du soir, espoirEn passant par la côte Est luxuriante et la côte Ouest plus aride, nous découvrons des formations rocheuses spéciales telles que la poule de Hienghène et le bonhomme de Bourail.

La poule de HienghènePour clôturer rapidement cette session, on s’embarque en scooter des mers le long de la mangrove, avec Marie comme très joli poisson pilote…

Scooter des mers dans la mangrove

Une première semaine qui s’achève. Il en reste deux… c’est dur.

Bisous !

5 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Jeanne, Nathalie et David

    C’est génial! On aimerait être avec vous!!! Profitez bien de cette « pause » physique et gastronomique! On pense à vous bien fort et on espère vous voir bientôt sur skype (je fais des tentatives quand je vous vois connectés…)
    Gros bisous du Quercy où on se régale nous aussi mais pas autant que vous pour sûr!!!!!!!!!!!!

  2. Djou

    ah enfin les vacances ! j’étais inquiète pour vous ! (bande de bitch)

  3. Mitch

    Bon va falloir passer la seconde hein. Ça fait plus de 6 mois que vous êtes partis et vous arrivez enfin en Nouvelle Caledonie. C’est mou tout ça, c’est mou. Je suis parti Dimanche et je suis déjà au Japon.

    1. reibmag

      T’inquiètes, on passe la seconde…on sera à New-York dans peu de temps. Je penserais à toi dans la boutique M&M’s 😉
      Ravie de voir que t’es reparti au Japon. J’espère que tu te régales.
      La bise !

      1. Mitch

        Oué le Japon c’était canon. La Chine beaucoup moins déjà. Mais bon, faut bien faire plaisir à la copine….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »